[ PORTRAIT ] Ludivine Gustave Dit Duflo, an fanm an zafèy !

29 mars 2022

Vous vous en souvenez ? On vous en parlait il y a quelques semaines, de ces personnes qui décident de créer leur propre monde du travail. La Martinique peut-elle attirer les nomades digitaux ? Celles qui ont pour la plupart, abandonné les chaînes du salariat et embrassé la liberté de l’entreprenariat en déplacements fréquents pour des missions allant de quelques jours à plusieurs mois all around the World. Ces personnes qui n’ont pas eu peur de rêver, de se demander ce qu’elles voulaient vraiment faire de leur vie…et qui l’ont fait. J’en ai rencontré une pour vous…

digital nomad fentreprenariat caraïbes

Une vie de Digital Nomad mais pas que

Je ne vous cache pas que j’étais impatiente de rencontrer Ludivine GUSTAVE DIT DUFLO parce que rien qu’en me baladant sur les moteurs de recherche, je veux dire derrière un ordinateur, cette femme, Guadeloupéenne, dégageait déjà quelque chose d’inspirant qui me donnait envie d’en savoir plus. Pas tant sur son travail, dont le résultat est bien plus parlant que des mots, mais plutôt sur le genre de Femme, sur le genre de caractère, sur le genre d’état d’esprit qu’il fallait incarner pour avoir une vision telle que la sienne.

Je n’ai pas été déçue ! Ludivine est experte en stratégie et certifiée en gestion de projet, Project Manager sur des projets complexes et à forte visibilité, coach en management, développeur d’affaires, auteure et conférencière et comme si ça ne suffisait pas, elle est aussi maman de deux filles, Femme et épouse. Le tout en mode Digital Nomade parce que sinon ce n’est pas drôle.
C’est donc en famille que depuis quatre ans maintenant, cette équipe parcourt le monde pour apporter son expertise aux entreprises qui font appel à ses services.

Chine, Bali, Pékin, Singapour, Malaisie, Hong Kong, Thaïlande, République Dominicaine, Brussel, Paris, Suisse…autant de destinations où ils ont posé leurs valises, autant de lieux qu’ils ont pu découvrir, autant d’aventures qu’ils ont pu vivre.

Ludivine travaille avec son mari, Mickael, lui aussi enfant de la Guadeloupe, qui s’occupe, en sa qualité de Directeur Communication, de la coordination et la communication globale sur les projets qu’ils mènent ensemble. A côté de cela, il a aussi développé à la suite de ses études en kinésithérapie, une activité en coaching sportif ainsi qu’une marque de vêtements sportswear, le tout sous l’appellation MouvStart.

coach martinique guadeloupe business

Pourquoi changer de vie ?

J’ai essayé de comprendre ce qui pousse des personnes bien établies, (puisque Ludivine et sa famille avaient une vie plutôt confortable en Belgique) à quitter leur ancrage pour sauter à pieds joints dans une telle aventure. La réponse une fois énoncée m’a finalement parue évidente…c’était le ras le bol et l’ennui dans la grisaille.
Quand on a des enfants, comme c’est le cas dans cette famille, c’est aussi leur offrir des perspectives élargies de l’avenir, c’est leur donner accès à une forme de maturité précoce, c’est leur donner le choix.
J’ai trouvé cet océan d’options fascinant. Vous imaginez vous, avoir 15 ans et savoir gérer une boutique en ligne, ou en avoir 8 et manier les nouvelles technologies mieux qu’un adulte ?
Ludivine et Mickael ont offert à leurs filles un mode de vie différent mais surtout une vision du monde comme étant un terrain de jeu et un lieu où elles ne doivent pas craindre de se déplacer sans pour autant en minimiser les dangers. C’est d’ailleurs l’une des leçons à laquelle elles ont été confrontées lorsque la famille a dû fuir les émeutes à Hong Kong.

Au fur et à mesure de notre échange j’entendais et je voyais face à moi une Femme de 38 ans, rayonnante qui n’avait pas peur de vivre, pas peur de prendre des risques. Une femme convaincue que les intentions qu’elle met dans ces actions ne peuvent que lui être renvoyées positivement. Elle appelle d’ailleurs cela “être en service”.
C’est exactement ce que j’avais perçu derrière mon écran, une forme d’honnêteté parce que ce qu’elle transmet est vrai et donne des résultats.

livre entreprenariat business antilles

Le travail avant tout, les résultats ensuite

Les choses ne se sont pas faites par magie, elles sont simplement le fruit du travail puisque madame Gustave Dit Duflo est titulaire de deux Masters en Gestion et Management des Entreprises et en Intelligence Economique. Ludivine a entrepris son cursus avec un objectif clairement identifié qui était d’être Chef d’entreprise avant ses 40 ans…elle a pris de l’avance puisqu’elle le devient à 30 ans avec le lancement de Madizy Management, son entreprise qui accompagne les dirigeants et leurs managers.

Quelques années plus tard, sur la base de sa propre expérience, Ludivine identifie une “routine” simple et pragmatique pour aider à clarifier, planifier et réussir son propre business. C’est ainsi qu’elle a développé “La méthode 5 4 3 2 1” qu’elle présente dans son livre Best-seller Passez de l’idée à l’action ! Elle en est aujourd’hui à son troisième ouvrage.
Autant dire que Ludivine, comme elle le dit elle-même, est dans une prise de risques infinie.

Ludivine crée également un lieu d’échanges pour les femmes dans le but de les motiver à relever les défis liés à leurs activités et leur environnement avec le blog/magazine Ose Vivre Blog – Allier passion et business, femme entrepreneure.

travailler en couple martinique guadeloupe

Tout le monde peut le faire

Je lui ai demandé si, selon elle, tout le monde pouvait avoir ce style de vie. Elle m’a répondu “oui” avec conviction mais uniquement à condition de le faire avec le bon état d’esprit.
On ne va pas se mentir, il existe des aspects moins encourageants à choisir cette voie, comme les lourdeurs administratives, le problème de la fiscalité qui nécessite un rattachement géographique, la charge mentale et le stress émotionnel, même le suivi du parcours scolaire des enfants (oui, elles sont déscolarisées) qui requiert du temps et de l’énergie.
C’était comme si je pouvais voir se matérialiser une balance où d’un côté je posais tout ça mais qui honnêtement ne faisait pas le poids face au contenu du plateau d’avantages que notre digital nomade trouve à ce choix de vie…parce qu’en réalité ce que Ludivine et Mickael ont choisi, c’est la Liberté.
Il semble d’ailleurs faire partie de la personnalité de cette aventurière, de transformer les inconvénients pour les rendre vivables. C’est de cette façon que, par exemple, le suivi scolaire n’est plus si impactant parce que c’est finalement cette proximité qui aura permis de consolider sa relation avec ses filles. Le stress et la charge mentale quant à eux, diminuent lorsque l’on sait où on va !

Ludivine pense que tout est question de mindset et que lorsque la décision est prise une bonne préparation est indispensable à la réussite d’un tel projet.

J’avais pensé que l’éloignement de la terre natale et de l’autre partie de la famille restée sur place pouvait être pesants mais en réalité elle a balayé cette pensée limitante en m’expliquant qu’elle s’en sert comme d’une force parce que c’est lorsqu’elle s’est sentie le moins entourée qu’elle s’est le plus découverte.

Pour ce qui est de l’avenir, Ludivine ne semble pas être prête à faire son grand retour en Guadeloupe je dirai même que son avenir elle le voit plutôt en Asie en tant que passionnée d’Intelligence Artificielle qui n’en n’a pas encore terminé avec la vie de digital nomade tant le champs de possibilités est vaste. J’ai toutefois pu noter que Michael lui, n’a pas dit son dernier mot sur le sujet parce qu’en réalité, et ça c’est mon humble avis, c’est quand même valorisant et inspirant de voir la force vive locale s’expatrier et revenir blindée d’idée à mettre en œuvre…à la maison !

C’est d’ailleurs cette raison qui fait que le couple a entamé une tournée en Guadeloupe en Martinique et en Guyane avec une série de séminaires Business où Ludivine propose d’apporter les clés aux chefs d’entreprise et porteurs de projet pour (re)lancer leur activité. Pas de raisons qu’il n’y en ait que pour les autres voyons !

Ce que je vous propose donc, c’est de rencontrer cette femme inspirante le dimanche 3 avril en Martinique.
Le rendez-vous est à l’hôtel La Batelière, Schoelcher, de 10 h à 19 h 15.

Ce séminaire, Ludivine l’organise à ses frais et vous l’offre alors ne réfléchissez pas trop longtemps et passez à l’action, je vous laisse ici le lien du formulaire d’inscription en ligne (pa fè dèyè).

Une date est également prévue en Guyane le 14 avril au Mercure Hotel.

Randy DW

Ludivine Gustave Dit Duflo, nomade digital caribéenne.
City Guide