PAP/FDF – Vol Carnaval !

1 mars 2022

Vendredi 13h45 je suis à bord du vol qui m’emmène au cœur de cinq jours de fêtes, de défoulement, de liberté qu’on a essayé de nous voler.

J’atterris à 14h30, le temps de déposer la valise et de récupérer une voiture et je rejoins mon acolyte de toujours (depuis qu’on se connaît) et bwa pou nou alé.

Première escale prévue au Lamentin, vidé thème Squid Game, j’ai trouvé un legging avec deux bandes blanches…i bon !

Carnaval martinique en live

Elle (l’acolyte !) m’a parlé d’une histoire de bet a fé… Alors je vous avouerai que je ne suis pas du tout mais alors pas du tout une fanatique des thêmes, je vais à l’essentiel, le moment, le partage, l’ambiance. Il n’empêche que je suis toujours émerveillée des trésors d’imagination mis en œuvre pour la confection des costumes aussi sexy que sophistiqués que toutouni (mais ça fait partie de jeu) que je rencontre en soirée.

Donc Dimanche et Lundi c’est free, défilez comme vous êtes et ça tombe plutôt bien, je n’avais pas prévu autre chose. Mardi Gras, Diablotins, Diables et Diablesses se donnent rendez-vous pour inonder les rues de rouge et Mercredi des cendres, enterrement oblige, par respect pour défunt Vaval brûlé en fin de parcours, j’ai prévu une tenue en noir et blanc dans ma valise.

embarquez pour le carnaval martinique

Alors ça, ce sont les dress codes de base. Mais Manzel (l’acolyte !) m’a pris un ticket pour la soirée Cinquante Nuances de Pirates des Caraïbes. Way ! L’affaire se corse. C’est vraiment pas mon truc les thèmes…je vous l’ai déjà dit non ?
Alors je vous liste les éléments que j’ai prévu de superposer : maillot, gilet, gros Rubis monté sur une énorme bague en plastique, chapeau de pirate à usage unique et un bandana motif têtes de mort. Ca vous parait médiocre…oui je sais, mais à défaut d’aimer les thèmes je sais faire des merveilles de très peu de choses…question de décan surement…Enfin bon, c’est comme si l’expression “un rien t’habille” avait été créée pour moi ! (humour)

Je la connais (l’acolyte !) et je sais que cette folle (non je suis sérieuse là par contre, la période du Carnaval lui fait litteralement perdre la tête). Donc je disais, cette folle va tenter de m’entrainer dans tous les vidés qu’elle pourra trouver. Lamentin, Fort de France, Redoute, Terreville, Godissard, Sainte Luce, Lorrain…tous je vous dis !
Petite confidence, l’an dernier j’ai capitulé sur un vidé en pyjama à 4h du matin…non à un moment j’ai besoin de recharger les batteries.

L’une des ambiances que j’affectionne le plus au Carnaval est celle du Buzz Bay. je trouve ça carrément formidable. Le matin entre 9h et 13h le tinain lanmori nous attend dans une ambiance kraché difé, back it up, pull up, jump up, vréyé monté tout ça mélangé.
Inutile de vous dire que la machine est lancée après le passage au Buzz, pa ni zafè pèd tan parce que la transition avec le vidé se fait sans arrêt intermédiaire. Pourquoi faire me direz-vous?! On a bu, on a mangé, on a bu encore…le pain au beurre chocolat c’est dans d’autres occasions (comprendre : kissa zot lé ankoa).

embarquez pour le carnaval en martinique

Je vous écris tout ça depuis mon siège situé à l’avant de l’appareil niveau issue de secours parce que je suis prête à sauver tout cet avion en cas de problème pour faire mon Carnaval. Je vous écris aussi ça maintenant parce que je sais que je risque de ne refaire surface que vendredi matin. J’ai le cœur en joie et cette parenthèse, cette bouffée d’oxygène, ce moment en suspension dans le temps où ni les problèmes, ni les pandémies ni le bordel mondial ne comptent et bien, on l’a largement mérité et on va le savourer.

Tellement d’amour à distribuer, on aime les mamans de tout le monde ici et on le dit haut et fort dans un langage tellement fleuri, tellement poétique…on pense aussi à tout ce qu’on s’est retenu d’exprimer à nos patrons ou à nos collègues qui usent d’inventivité dans l’année pour nous la compliquer…on leur dit à ce moment là !

Dans les vidés, il y a la foule, sans qui rien de tout cela ne serait possible (merci à nous !) mais il y a les groupes à pieds qui nous entraînent, et jouent en marchant (exercice pas si simple) et qui chantent et qui font monter la sauce lors des breaks. Vous croiserez les groupes de fashionistas qui ont décidés d’être de véritables stars du costume, il y a les bradjacks qui pétaradent et qui nous explosent les tympans…mais nous on aime ça.
On n’oublie pas les neg gwo siwo qui vous séparent une foule à la Moïse en moins de deux. Il y a les pancartes aux messages tellement colorés et chaleureux et plein de jeux de mots dignes des plus grands publicitaires…mais vraiment ! Ça parle en général de l’amour qu’on porte aux différents acteurs qui contribuent à nous em***der toute l’année. Je vous le dis, la Martinique a du talent et croyez moi, un Carnaval comme celui de chez moi, il n’y en a pas deux au monde !

Ps : j’ai posé ma valise et on me dit à l’oreillette que la soirée pour laquelle j’ai prévu un semblant de costume est annulée parce que les habitants x du secteur y de la dite soirée connaissent z qui a fait jouer ses relations pour interdire l’événement… J’en déduis trois choses :
1. j’ai raison de ne pas aimer les soirées à thème !
2. il y a vraiment des gens qui insistent pour qu’on leur adresse des mots d’amour tout doux
3. peu importe l’endroit où j’atterris le soir de cette soirée (parce que bien entendu on va rebondir…je vous ai déjà parlé de mon acolyte ! ? ) et peu importe le thème, je serai une pirate sexy ça c’est sûr !

Je vous souhaite un excellent Carnaval ! Mwen chapé !

Randy DW

Cliquez sur l'image pour lire la vidéo