[INTERVIEW] : Plaisir et danse avec MADI TWERK STUDIO

29 avril 2022
Crédit photos et vidéo : @madiaaass et @madi_twerkstudio

Si les mots féminité… sensualité… volupté… maîtrise de son corps… estime et acceptation de soi… résonnent particulièrement à vos oreilles, alors l’univers de MADI TWERK STUDIO est fait pour vous. À l’occasion de la Journée Mondiale de la Danse, nous sommes allés à la rencontre de Madi qui fait rimer Twerk et développement personnel.

Madi à la conquête de la féminité et de l’estime de soi

Aujourd’hui, nous allons faire monter la température 🌡🔥 avec Madi Twerk Studio.

Bonjour Madi et merci d’avoir accepté cette rencontre.

Pour débuter cette discussion, nous aimerions en savoir un peu plus sur vous. Je ne vais pas vous mentir, les lecteurs de Martinique Airlocal et moi-même sommes très curieux #labase.

Qui est Madi ?

Madi in action | MADI TWERK STUDIO

La danse a-t-elle toujours eu une part importante dans votre vie ? Depuis quand consacrez-vous votre temps à la danse ?

Pouvez-vous, en quelques mots, nous retracer votre parcours ?

Outre la danse, Madi c’est aussi une viré, qui partage en ligne ses expériences sur son île natale. Pouvez-vous nous en parler ?

Intéressons-nous maintenant à Madi Twerk Studio.

– Depuis quand Madi Twerk Studio existe-t-il ? Que proposez-vous à travers ce concept ?

À une époque, la femme était très, voire trop complexée. Plus jeune, j’ai été d’ailleurs très complexée et il m’était inconcevable de me promener sur une plage en maillot sans un short ou un paréo ; et pour cause, un surnom m’a été donné et me collait à la peau. 🤫 Je pense d’ailleurs que c’est toujours le cas pour de nombreuses femmes, mais j’ai tout de même remarqué une amélioration dans la libération de la femme.

– Pensez-vous faire partie, au-travers de votre profession, des femmes engagées pour la libération de la femme et de son image ?

– Il est écrit sur votre page Facebook, Madi Twerk Studio | Ose Ta Féminité. Pouvez-vous nous en dire plus ?

– Les hommes qui veulent faire ressortir leur féminité sont-ils les bienvenus ?

Faisons ensemble une petite simulation. “Je suis complexée par mes bras, je ne mets que des hauts à manches longues”. “Je ne peux pas me mettre en petit short pour vos cours, mes cuisses sont trop flasques dès que je bouge.” “Tu veux que je twerke !? Mais avec quelles fesses han ?! Mwen plat’ kon an lanmôri.” “Je n’ose pas mettre des vêtements moulants, je me trouve vulgaire.” “Le regard des autres, hommes comme femmes, femmes comme hommes, me dérange.” “Dans ce genre de cours, il n’y a que des bonnasses, qu’est-ce que je vais faire là à me ridiculiser devant elles ?”. 

– Je suppose que vous avez déjà dû entendre au moins l’une de ces phrases. 😣😥 Qu’en pensez-vous et que pourriez-vous répondre à ce genre de propos ?

– Qu’avez-vous à dire aux hommes qui sexualisent constamment la femme et son image ?

Parlons des différents formats de cours que vous proposez : Exotic Floorwork, Hypnotic Whine, Chair Dance, Twerk. À la lecture du descriptif, ils donnent tous chaud. Néanmoins, et s’il fallait comparer…

– Lequel convient le plus aux débutantes ?

– Lequel est le plus approprié aux femmes ayant le moins de souplesse ?

– Quel est le préféré de vos clientes ?

– Au début de vos cours, pendant et à la fin, percevez-vous une différence notoire dans le comportement de vos stagiaires ? Autrement dit, ressentez-vous une évolution positive dans leur comportement ?

– Outre les cours en studio, j’ai vu qu’il vous arrivait d’organiser des cours en plein air. Sont-ils différents ? Apportent-ils un plus ?

Martinique Airlocal et moi-même vous remercions une fois de plus pour le temps accordé à cette interview.

Ce fut un très bel échange. Madi est à l’image du roseau. Ses courbes et sa souplesse pourraient laisser croire en une fragilité qui en réalité n’est qu’une perception. Cette femme a du caractère, sait ce qu’elle veut et est engagée dans l’empowerment féminin. 💪🏽 #girlboss #girlyourock

Certaines personnes n’adhèreront peut-être pas à cette forme de développement personnel. Après tout, c’est leur choix. 🤷🏽‍♂️

Quoiqu’il en soit, j’aimerais faire un parallèle avec l’argent. En soi, l’argent n’est pas sale ; et c’est ce que l’on en fait qui le devient ou pas. Hé bien c’est la même chose, je dirais, pour la danse.

Et puis après tout, puisque nous parlons de liberté, sa ki pa kontan… 😊 #bisousdamour

Andrée-Coralie AMABLE