Bourse Paille, la Martinique cherche ses génies

30 mars 2022

Un vent d’espoir souffle sur la Martinique ! En décembre dernier, nous étions nombreux à être interpelés par une affiche 8m2 bleu et jaune… par une lampe, par le génie… C’était le début de la recherche du génie martiniquais lancé par la Bourse Paille ! Aujourd’hui, 3 mois après, 15 porteurs de projet ayant répondu à l’appel de la lampe se retrouvent dans un boot camp entrepreneurial intensif. Suivez-le guide pour en savoir plus !

projets bourse paille martinique

La Bourse Paille casse les idées reçues !

Soyons honnêtes, des Martiniquais qui flagellent notre île en disant qu’ici il n’y a rien, que c’est toujours les mêmes qui réussissent, on en connaît tous. Et on en connaît certainement beaucoup trop ! La Bourse Paille veut casser ces idées reçues : oui on peut réussir en Martinique. Et cette association menée par l’artiste Paille (Yoni ALPHA) et sa team de bénévoles compte bien vous le prouver ! Dans les journaux, vous lirez ça : “La Bourse Paille est une idée originale de l’artiste martiniquais Yoni “Paille” Alpha. Selon lui, une part importante de notre population n’envisage la réussite que par la fuite, persuadée qu’on ne peut pas réussir en Martinique.” D’accord ou pas d’accord ?

Donc pour être plus précis, La Bourse Paille veut mettre en place un «réseau», afin de promouvoir l’émergence, l’émulation des cerveaux et du génie martiniquais dixit l’artiste. C’est beau et c’est bien dit. En pratique, la Bourse Paille c’est donc une équipe projet de 7 personnes qui ont décidé de faire bouger les choses en faisant la promotion des hommes et des femmes lambda qui ont une idée géniale pour la Martinique.

En résumé, ce que l’on retient, c’est que parfois, des idées nous traversent l’esprit, mais l’on ne sait pas par où ni comment commencer. Nous manquons aussi de contacts, de réseau, d’un point d’entrée, et disons-le, du budget pour pouvoir se lancer. Avec la Bourse Paille, le génie martiniquais va émerger et exister durablement. En tout cas, c’est bien ça le projet !

La Bourse Paille veut mettre en place un «réseau», afin de promouvoir l’émergence, l'émulation des cerveaux et du génie martiniquais

Osez !

Pour l’équipe de la Bourse Paille, la 1ère victoire du dispositif c’est de redonner espoir aux martiniquais, et on en avait besoin ! Et de rappeler que tout le monde peut se lancer. Il faut juste oser le faire, quelle que soit sa situation personnelle, son âge, sa formation, et pour citer Paille “peu importe que l’on ait ou pas une particule dans son nom”.

Et, on gagne quoi ?

Money, money, money … ? oui, mais pas que. L’un des points majeurs du dispositif de la Bourse Paille, c’est effectivement une enveloppe de 10 000 € pour le lauréat final. Mais en réalité, La Bourse Paille c’est aussi et surtout un accompagnement de dingue !

On vous explique. D’abord, avant même de candidater, toutes celles et ceux qui avaient une idée sans être totalement sûrs d’eux ont pu rencontrer des socio-professionnels gratuitement et leur exposer leur idée. Ensuite, pour les 15 finalistes du concours (et on vous dira qui ils sont à la fin de cet article), il y a ce qui représente tout de même un cadeau de 115 000€ : un boot camp entrepreneurial. C’est une sorte de camps intensif pour le cerveau, pour l’idée. Pendant 4 semaines, les finalistes bûchent comme jamais, du lundi au samedi, de 8h à pas d’heure. On démonte, on déconstruit leurs idées. Et on reconstruit tout pour que ça ait du sens, pour que ça réussisse. Et aprèèèèès tout ça, oui, il y a 10 000€ et un accompagnement mentoré par des partenaires. C’est pas mal n’est-ce pas comme boîte à outils pour bien se lancer ?

Avec la Bourse Paille, le génie martiniquais va émerger et exister durablement

28 décembre – 28 février : La Bourse Paille en est où ?

Et bien elle poursuit son petit bonhomme de chemin. Depuis le 12 février, l’équipe de votre webzine connaît le nom des 15 finalistes : Astride Ostologue, Audrey Belleau, Audrey Villageois, Christophe Adelaide, Deena Victoria Lugiery, Enzo Renard, Ameline Rodriguez/Cédric Maria, Jessy Melinard/Sarah Philias, Gabrielle Counali, Geoffrey Ovide, Julien Burlet, Lina Laplume, Marie-Noëlle Séminor, Morgan Mongin, Rodolphe Rosamond ! Vous ne savez pas qui ils sont ? Il faudra vous rendre sur www.laboursepaille.com en avril pour mieux les connaître, mais on partage déjà les photos avec vous !

La suite de La Bourse Paille, c’est quoi ?

Les 15 porteurs de projets intégreront le boLa suite de La Bourse Paille, c’est quoi ?ot camp de la Bourse Paille du 7 mars au 2 avril. On nous dit dans l’oreillette que c’est dur, mais exaltant !
Ensuite, le 6 avril, ils prendront leur courage à deux mains pour pitcher devant le jury final.
Et le 7 avril, roulement de tambour, nous saurons qui a gagné cette édition.
Mais attention, la Bourse Paille, c’est une communauté de gens qui ont des idées. Le projet ne s’arrête pas à la fin du concours ! Ba yo love, ba yo foss, continuez de suivre ce projet !

Candidats Bourse Paille Martinique
City Guide