Le Monde sous-marin

Découvrir les fonds marins de la Martinique

La Martinique est belle aussi par ses fonds marins, paysages aquatiques exceptionnels, faits de coraux, et de poissons exotiques multicolores. Des merveilles sous-marines qui font le bonheur des plongeurs. Du Nord au Sud, l’île recèle de coins fantastiques, néanmoins la grande majorité des spots de plongée sont situés sur la côte Caraïbe.

Les fonds marins de la Martinique, avec ou sans bouteille ?

La Martinique est l’endroit idéal pour s’initier à la plongée. Des eaux toujours chaudes (entre 25 ° et 29 ° C), un cadre exceptionnel, une biodiversité unique, on ne peut rêver mieux.

En plongée libre sans bouteille, “PMT” (palmes, masque, tuba), ou “snorkelling”, il suffit parfois de s’éloigner un peu du rivage pour découvrir des sites exceptionnels. La barrière de corail abrite une faune et une flore d’une diversité remarquable. Vous pourrez admirer les poissons de coraux, les poissons chirurgiens, les poissons demoiselles, mais aussi des oursins, des étoiles de mer, des hippocampes et des anémones.

On peut donc découvrir la richesse des fonds sous-marins avec peu d’équipements.

Mais pour ceux qui veulent aller plus loin, la plongée sous-marine avec des bouteilles permet d’aller plus en profondeur. C’est indispensable pour aller visiter les nombreuses épaves échouées dans les fonds de l’île, ou pour observer les tortues marines par exemple. Il y a des spots de plongée pour tous niveaux en Martinique, il est bien sûr possible de faire son baptême de plongée pour les débutants.

Le saviez-vous ?

  • Le rocher du diamant a été occupé longuement par les anglais qui y avaient installé une garnison permanente avec des canons afin d’harceler la marine française. Pendant dix-sept mois les troupes françaises ont bataillé pour reconquérir l’île, et n’y parviendront qu’en 1805. Le rocher reçut la distinction honorifique de “navire de guerre” et fut nommé HMS Diamond Rock.
  • Il est possible d’admirer les fonds sous-marins sans se mouiller grâce à des excursions en bateau à coque transparente. C’est une manière originale et amusante de découvrir la richesse des fonds martiniquais.
  • La baie de Saint Pierre recèle dix épaves historiques majeures qui appartiennent au patrimoine archéologique sous-marin de la Martinique.
De nombreuses épaves emplissent les fonds marins de Martinique qui font le bonheur des plongeurs.

Les fonds marin du sud de la Martinique

Le Diamant : le rocher du Diamant est un des symboles de la Martinique. Mais c’est également un site de plongée incontournable pour tous les amateurs. Immergé dans la mer au sud de la presqu’île des Trois-îlets, à plus de deux kilomètres de la côte, le rocher s’élève à presque 200 mètres de hauteur.

C’est une réserve protégée, il est interdit d’y débarquer, et un habitat pour de nombreuses espèces menacées. Mais c’est sous l’eau que la visite se poursuit avec la fameuse “faille sous-marine du Diamant” qui est une arche de 5 mètres de hauteur qui traverse le rocher de part en part.

Anse d’Arlet : spot idéal pour des plongées tranquilles, bonne visibilité, peu de courant, et plein de belles choses à voir comme les tortues vertes, murènes, barracudas, diodons (poisson porc-épic), ou même le redoutable poisson lion.

L’épave du Nahoon se trouve également là. Il s’agit d’une des plus belle plongée de la Martinique. Ce trois-mâts a été coulé dans les années 90 pour servir d’habitat à la faune sous-marine, et gît à 35 mètres de fond. La vie s’y est installée présentant un paysage coloré d’une faune et flore abondante. Vous trouverez à l’anse d’Arlet des langoustes, crabes, barracudas et bien d’autres.

Anse Dufour : entre les Anses d’Arlet et les Trois-îlets, ce petit hameau de pêcheurs possède une magnifique plage de sable blanc. C’està l’Anse Dufour où vous pourrez admirer les magnifiques tortues vertes

Grande Anse : la pointe burgos est un site de plongée en eau peu profonde, ce qui en fait un spot idéal pour les débutants.

Récif du sous marin : A côté de l’Anse Céron, c’est un récif qui dépasse des flots et dont la forme fait penser à un sous marin. Les coraux abritent une faune aquatique importante qu’il est facile d’observer.

Les fonds marin du Nord de la Martinique

Les épaves de la baie de Saint Pierre : Lors de la terrible éruption de la Montagne Pelée en 1902 a provoqué la mort de plus de 30 000 personnes. Parmi ces derniers se trouvaient également les équipages des bateaux qui se trouvaient alors au mouillage dans la baie de Saint Pierre, dont plus de 400 furent coulés par les nuées ardentes.

Plus de cent ans après, ces épaves reposent paisiblement dans leur écrin marin, remplies d’une nouvelle vie de végétaux et créatures marines.

Les plongeurs peuvent explorer une douzaine d’épaves, certaines échouées à des profondeurs pouvant atteindre 55 mètres. Voici les épaves les plus fameuses que l’on peut explorer dans la baie de Saint Pierre.

  • Le Roraïma était un cargo d’une longueur de 120 mètres qui date de 1883. Parmi les 68 membres d’équipage, seuls 11 ont survécu. Aujourd’hui, le Roraïma est l’épave la plus célèbre de la baie de Saint Pierre, notamment pour sa conservation exceptionnelle. La zone est interdite au mouillage pour protéger le site.
  • Gabrielle : ce trois-mâts goélette se trouve entre 30 et 38 mètres de profondeur.
  • Diamant : cette navette maritime qui assurait la liaison entre Saint Pierre et Fort de France gît à 30 mètres de profondeur.
  • Dahlia : à une cinquantaine de mètres de l’épave du Diamant, le Dahlia est un démineur américain à la coque métallique. Il faut descendre à 30 mètres pour l’apercevoir.
  • Tamaya : située à 85 mètres de profondeur, l’épave est identifiable grâce à une cloche portant la mention gravée “Tamaya 1862”. Celle-ci a été remontée à la surface et se trouve au musée volcanologique de Saint Pierre. Le Tamaya était un grand voilier trois-mâts de 50 mètres de long. Il fut coulé immédiatement lors de l’éruption, entraînant avec lui ses 13 membres d’équipage.
Le rocher du Diamant en Martinique est l’un des plus beaux spot de plongée de l’île

Rocher de la perle : à 800 mètres du rivage en face de l’Anse Couleuvre dans l’une des régions les plus sauvages de l’île.

L’îlet fait partie du territoire de la Réserve Marine du Prêcheur. C’est un site qui abrite une importante biodiversité, et de nombreuses espèces protégées, notamment d’oiseaux marins.

Anse Turin : aux pieds de la Montagne Pelée, l’Anse Turin est une magnifique plage de sable noir. Mais ses fonds abritent l’épave de l’Amélie, un trois-mâts qui a coulé lors de l’éruption volcanique de 1902. On peut observer l’épave du bateau depuis la surface car elle n’est qu’à 7 à 8 mètres de profondeur.

Une bouée blanche marque à la surface ce spot de plongée incontournable. Car l’épave abrite une importante faune et flore sous-marine qui a colonisé les lieux.