[J’AI TESTÉ POUR VOUS] : Le concept LUCY D’TEA

10 mars 2022
Crédit photo : Lucy D'Tea

Le mois de mars est connu pour célébrer la Femme, ce roseau, ce potomitan qui se plie face aux diffucultés mais qui ne se rompt jamais, en comparaison au grand chêne d’apparaissance forte et imposante. Désolée Messieurs, mais cet article est dédié à l’Empire de Vénus, ne soyez pas jaloux. 

Après le tumulte et l’ambiance déjantée du carnaval, place au Carême. Il est temps de s’accorder un instant bien-être, une pause pour soi, rien que pour soi. Ça tombe bien, j’ai testé pour vous le concept Lucy D’Tea, un concept unique en Martinique créé par une Femme aux mille facettes.

Mon expérience chez Lucy D’Tea

Beaucoup de personnes utilisent les hashtags #yolo, #lifeisshort, #lifeisabitch… mais profitent-elles réellement de la vie, de la source de vie qui nous est offerte ? 

Depuis plusieurs années déjà, je mets en avant une philosophie de vie qui privilégie mon soi, mon propre bien-être et mes propres envies. Dit comme ça, cela peut paraître égoïste. Mais croyez-moi, ça me plaît et me correspond. D’ailleurs, le fait de penser à soi et à se faire plaisir, j’appelle cela l’égoïsme positif.

Revenons à nos moutons. J’ai choisi Lucy D’Tea car elle fait partie de ma vision de la vie. Il faut savoir parfois lâcher prise, sortir de son train-train de vie et profiter, se faire réellement plaisir par les choses les plus simples de la vie.

Un professionnalisme dès les premiers échanges

Rien n’est figé chez Lucy D’Tea. J’hésitais entre plusieurs prestations, et Lucie a su adapter son programme à mes besoins. Les échanges par téléphone étaient fluides et très clairs, que ce soit sur les explications que sur le tarif. 

Au programme : un brunch confectionné par Lucie, une dégustation de thé durant toute la prestation et des massages. Étant 4, nous avons eu la chance de profiter des lieux qui nous ont été privatisés. Deux d’entre nous ont choisi le massage balinais. Et les deux autres, le massage aérien dans le hamac. 😍 J’ai voulu jouer la curiosité, j’ai donc choisi celui qui m’intriguait le plus.

Une déconnexion dès les premiers pas

Quartier calme de Fort-de-France – parce que oui ça existe dans la Capitale – dans une maison rose clair annonçant déjà la couleur… c’est ici que tout se passe. À peine la porte ouverte, c’est un choc visuel, la pause temporelle a déjà commencé. Lucie malgré son masque est très souriante et avenante, on le lit sur ses yeux. On rentre tout timidement, les yeux rivés sur la décoration très zen, très cocooning. Des hamacs, on en voit des hamacs, mais pas que ! 😍 J’aperçois la table de massage au loin, le jacuzzi, je suis prête à profiter des lieux. Lucie nous propose d’échanger nos chaussures par des sandales mises à disposition pour un meilleur confort. Je précise que les sandales sont désinfectées après chaque passage. Je vous vois venir, hein ! 😏 La visite se poursuit, on dépose nos effets personnels dans une pièce et à tour de rôle on passe à la douche. Session gommage maison au sucre pour tous avant de se mettre en maillot et de s’installer dans le jacuzzi. Dernière étape avant de profiter des bulles, une petite bassine à l’entrée du jacuzzi nous attend, composée de feuillage du jardin, pour les pieds. 

Place à la détente. Je ne vais pas le cacher, on avait déjà faim #lateammorfaleaucomplet. En attendant que le brunch nous parvienne, nous avons débuté par une dégustation de thé depuis le jacuzzi. Milans, photos et les yeux scrutant la déco, nous avons passé un très bon moment ensemble. Le moment que nous attendons tous arriva, la BOUFFE 😋😁.

Lucie est arrivée avec un énorme plateau flottant garni de mignardises sucrées et salées. Plus question de bouger dans le jacuzzi, l’heure était à la dégustation. Elle nous a présenté les différents mets puis est partie. À cet instant, comme c’est souvent le cas, plus personne ne parle. 🤤 Nous sommes restés environ 1h30 dans l’eau, si ce n’est pas plus. 

Une fois les papilles assouvies, l’heure des massages a sonné. L’un après l’autre, nous nous sommes laissés voyager au travers des mains de Lucy. Elle s’est d’abord occupée des massages balinais puis des massages dans le hamac. En attendant notre tour, nous nous sommes installés dans les différents hamacs mis à notre disposition. Position assise ou couchée, nous avions le choix.

J’ai laissé mes proches passer les premiers et maintenant c’est mon moment privilégié. Je m’installe, Lucie commence par de la relaxation via la respiration, afin que je sois la plus détendue possible. C’est un peu comme quand on te donne de l’oxygène ou je ne sais plus quel gaz avant une opération générale. À la fin de la séance, et pour lier la boucle, il y a une autre partie dédiée à la respiration, qui aide à redescendre de son petit nuage.

Le massage dans le hamac est intéressant pour plusieurs raisons. Son format aérien, où l’on se sent léger. D’ailleurs Lucie a réussi à me soulever avec ses mains lors de cette séance. Sa diversité, certaines parties du corps sont massées de peau à peau – comme les jambes, la nuque, la tête – tandis que d’autres –  comme le dos – le sont à travers le tissu du hamac.

Mon expérience chez Lucy D’Tea est très complète car mes 5 sens ont été mis à contribution. La vue 👀, le décor est magnifique, tout est bien agencé, les matières sont différentes, il y a de la légèreté partout dans l’espace. L’ouïe 👂🏽, outre la musique durant les massages, et sans compter les différents carillons présents, on pouvait entendre les oiseaux chanter. Le goût 👅, celui du thé qu’il fallait tenter de déceler mais aussi celui du plateau flottant. L’odorat 👃🏽, par les saveurs mais aussi le parfum du gommage sur la peau et de l’huile destinée aux massages. Et le toucher 💆🏽‍♀️, principalement lors des massages. Je ne veux pas trop en dire, c’est aussi à vous de vous faire votre propre expérience.

Le soi, la priorité de Lucy D'Tea

Lucy D’Tea, ou du moins Lucie en personne

Portrait de la créatrice de Lucy D'Tea

Lucie s’est prêtée au jeu. Elle nous a offert un moment précieux de son temps pour nous expliquer son parcours, son amour et sa passion pour la VIE. Nous lui laissons la parole. 

Bonjour Lucie, et merci encore de nous accorder du temps. Dans un premier temps, parlons de toi. Qui est Lucie ? Qui est la femme derrière le concept Lucy D’Tea ?

Parlons maintenant du concept, de ton concept. Pourquoi as-tu fait le choix du nom Lucy D’Tea ?

Qu’est-ce qui t’a inspiré et poussé à créer le concept Lucy D’Tea ?

À ce qui paraît, comme on dit, tu évoluais dans une branche tout à fait différente de celle que tu suis actuellement. Nous sommes curieux d’en savoir plus. Avant de passer le cap de l’auto entreprenariat, que faisais-tu ? Si c’était à refaire, aurais-tu quitté ton poste de Docteure en Géographie pour cette aventure ?

Enfin, deux derniers mots de la fin. Que souhaites-tu dire en conclusion concernant Lucy D’Tea ? Et que souhaites-tu dire aux femmes qui ont peur de se lancer vers l’inconnu et dans de  nouveaux projets ?

Nous te remercions encore une fois pour cet échange et te souhaitons une bonne fin de journée.

L’interview de Lucie me réconforte dans mon choix de vie. Les différents confinements qui nous ont été contraints d’accepter ces deux dernières années, sans compter l’environnement et le contexte actuels dans lesquels on vit,  nous rappellent aux besoins essentiels, à son soi. Le Carême est une belle période pour se concentrer sur soi mais pas que. Cette initiative ne doit pas être une mode mais bien votre mode de vie.

Je vous souhaite à tous de vous redécouvrir et de vous mettre en avant, femme comme homme.

À bientôt.

Andrée-Coralie AMABLE

City Guide